28 janv. 2020

Hommages aux bombardiers

Rappelons le sacrifice des bombardiers alliés, début mai !

Dans le cadre de l'opération Sedan - Montcornet, la Section Air du Collectif France 40 souhaite mettre l'accent sur le sacrifice des aviations de bombardements alliés. En effet, les unités belges, britanniques, françaises et néerlandaises payèrent un lourd tribut dans les premiers jours de mai, pour tenter d'endiguer le flots ennemi.

Un peu d'histoire :

Au 10 mai 1940, les alliés disposaient des effectifs suivants, déployés sur le continent :



Belgique
France
Pays-Bas
Royaume-Uni
Bombardiers légers
13 Fairey Battle
23 Breguet 693
24 Vought 156F
12 LN 401
12 LN 411
12 Douglas DB-8A
128 Fairey Battle
Bombardiers moyens

28 LeO 451
48 Amiot 143
12 Fokker T.V
32 Bristol Blenheim Mk IV
Bombardiers lourds

20 Farman 222



Tous furent engagées dans la lutte terrestre. Il convient également d'y ajouter les autres unités de Bristol Blenheim, basées en Grande-Bretagne, car elles durent également engagées pour soutenir la bataille terrestre.

Les bombardiers légers, employés à très basse altitude, firent rapidement les frais de la défense antiaérienne allemande. Ainsi, 83 Battle furent perdus entre le 10 et le 14 mai ! l'appareil fut ensuite relégué aux missions nocturnes... pour un temps. L'armée de l'Air raya de ses contrôles 10 Bre 693, suite à leur première mission et remit en cause, pour un temps, la tactique du vol rasant... Quand à l'escadrille néerlandaise de DB-8A, elle fut annihilée dès le 10 mai ! Seuls les monomoteurs de l'Aéronautique navale eurent un répit... si on excepte la destruction de 12 V-156F par une bombe allemande.

Les Fokker T-V subirent également des pertes lourdes puisque seuls 2 survécurent à quatre jours de campagne ! Seuls les bombardiers bimoteurs Bristol Blenheim et Lioré et Olivier LeO 451 parvinrent à éviter la catastrophe ; mais les pertes ne furent pas légères pour autant. Seuls les bombardiers de nuit s'en tirèrent sans trop de casse, mais avec une efficacité vraiment très relative.

Notre projet :

Description :

La section Air souhaite représenter le bombardement français lors du week-end des 9 et 10 mai 2020. L'idéal serait de constituer un équipage de 2 à 4 hommes, au minimum. Le groupe participera en unité constituée à la cérémonie prévue le dimanche matin.

Sur le camp nous présenterons les tenues portées par le personnel de l'armée de l'Air. Nous prévoyons d'habiller un homme en tenue de vol, pour montrer les différents équipements au public. À ce titre, nous sommes en recherche de matériel pour compléter celui déjà possédé par nos membres.

Nous sommes également à la recherche  de reconstituteurs en tenue de la Royal Air Force de 1940 pour représenter un équipage de Battle ou de Blenheim (3 aviateurs) et parler de l'investissement britannique, non négligeable dans ce domaine, pendant la campagne

Tenues acceptées :

Les tenues qu'il est possible de porter pour ce camp seront celles en vigueur dans une unité navigante de l'armée de l'Air ou de la Royal Air Force :
  • personnel du cadre navigant, troupe (pour la RAF) ou sous-officier à officier ;
  • personnel du cadre non navigant, troupe à officier ;
Tenues possibles mais non souhaitées, dans un premier temps :
  • médecin lieutenant ou auxiliaire ;
  • officier de l'armée de Terre breveté observateur en avions.

S'inscrire : jusqu'au 15 avril !

Rejoignez la section Air ou



Aucun commentaire: